nos-convictions-1

 

Des liens familiaux à préserver

 

Quelles que soient les raisons pour lesquelles ils sont arrivés à La Maison Maternelle , les enfants, adolescents, jeunes majeurs et travailleurs handicapés ne doivent pas couper les liens avec leur environnement familial. L’association veille scrupuleusement à la préservation et la consolidation de ces liens. Forte de cette conviction, elle encourage, lorsque la situation le permet, ses résidents à rentrer chez eux le week-end et/ou pendant les vacances scolaires. Elle a également décidé de réduire les durées d’internat du « Nid des Bois » de Manou au profit de places supplémentaires en externat.

nos-convictions-2

 

Des potentialités et talents à révéler

 

Les jeunes et les travailleurs handicapés ont tous des potentiels et talents à révéler, qu’elles que soient leurs difficultés. Pour les aider à puiser dans leurs ressources et dévoiler leurs promesses, les encadrants favorisent leur autonomisation : ils sont acteurs à part entière de leur accompagnement au moyen d’expressions diversifiées. Parmi celles-ci : groupe de parole, groupe à médiation artistique, temps individuel avec le psychologue ou l’éducateur, etc.

nos-convictions-3

 

Un « bien vivre ensemble » à protéger

 

La Maison Maternelle repose sur un cadre de vie en collectivité dans lequel chacun doit s’épanouir. Cet épanouissement passe par des droits, mais également des devoirs que les jeunes doivent respecter afin de construire un « bien vivre ensemble ». Ces règles offrent un cadre cohérent et réfléchi pour développer les conditions d’exercice de leur responsabilité. Afin de garantir le « bien vivre » de tous, La Maison Maternelle a mis en place un référent bientraitance depuis septembre 2013. Celui-ci veille à ce que chaque établissement en fasse une préoccupation de tous et ce de manière permanente.

 

telecharger-projet-associatif

J’ai besoin d’un renseignement
01 43 22 60 16