Un projet pas comme les autres !

Un projet pas comme les autres !

 Les objectifs étant de :

 

            - sensibiliser les élèves à la préservation de la biodiversité et leur permettre de comprendre diverses interactions écosystémiques (pollinisation, prédation, reproduction animale et végétale, chaîne alimentaire…)

            - mobiliser ses connaissances

            - s’associer à un projet collectif

            - devenir éco-citoyen

 

autour  de  la construction et de l’implantation d’un hôtel à insectes à partir d'un cahier des charges et  de la carte d’identité de différents insectes.

Car pour attirer les insectes utiles au jardin, rien de tel que d’y installer des refuges conçus pour les héberger. On peut même les rassembler dans un "hôtel" et adapter l’habitat aux exigences de chacun :

-          pour les bourdons, une boîte avec un trou de 10 mm de diamètre et une planchette d’envol font l’affaire,

-          certaines abeilles et guêpes solitaires, comme la mégachile ou les osmies, se contentent, les unes, d’une natte de roseau enroulée, les autres, de bois sec avec des trous,

-          les abeilles solitaires préfèrent les briques creuses remplies d’un mélange de glaise et de paille,

-          divers hyménoptères  exigent, bien souvent, des tiges à moelle (ronce, rosier, framboisier, sureau, buddleia) et les forficules, un pot de fleurs rempli de fibres de bois,

-          pour les insectes xylophages, des vieux bois empilés suffisent, mais les chrysopes veulent d’une boîte remplie de fibres d’emballage, avec quelques ouvertures en fentes,

-          en revanche, de simples morceaux de branches font plaisir aux carabes.

 

Instruits de tout cela, les élèves se sont affairés à récupérer tout le matériel nécessaire, y compris les planches, de préférence, dans des essences de bois durable : mélèze, douglas ou châtaignier, pour construire le bâti.

Le découpage du bois et le montage ont été effectués dans l’atelier menuiserie à partir de plans scrupuleusement respectés et ce, sous la haute surveillance de l’éducateur technique chargé de la formation professionnelle en menuiserie.

L’aménagement de l’hôtel, comme son installation dans le potager, ont mobilisé, outre les protagonistes du projet,  l’atelier d’horticulture.

L’investissement de l’hôtel, par différents invertébrés, s’effectue depuis le début du printemps et les élèves, comme les professionnels,  se rendent fréquemment sur place pour vérifier l’efficacité de leur construction et différencier les occupants.

 

Dans la même lignée, un projet « basse-cour » est à l’étude pour la prochaine année scolaire

Retour au blog   >
J’ai besoin d’un renseignement
01 43 22 60 16